semaine 135

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

On a assisté à un tremblement de terre en ce qui concerne la sécurité informatique et l’industrie des cryptos au passage mercredi. En effet, un ou des pirates ont obtenu accès à environ 130 comptes Twitter en cours d’après-midi, dont ceux de personnalités publiques et vérifiées sur le réseau. Les comptes de nombreux échanges crypto furent d’abord visés, avant ceux de personnalités telles que Elon Musk, Bill Gates, Barack Obama, Joe Biden, Kanye West, Floyd Mayweather, Michael Bloomberg, Jeff Bezos et Warren Buffett, pour ne nommer que ceux-là.

Chaque compte a envoyé un message dans la même veine que celui-là :

Il s’agit d’une fraude classique bien connue. On prétend offrir gratuitement des cryptomonnaies… une fois que la personne a d’abord envoyé les siennes à un portefeuille. Difficile de croire que les gens tombent dans le panneau, mais considérant que le plan du prince nigérien continue de faire des victimes par moment, il ne faut pas tant s’en surprendre. En effet, plus de 470 transactions entrantes ont été enregistrées, permettant de voler un peu plus de 13 bitcoins, ou l’équivalent de 123 200 $.

Il est évident dans cette histoire que ce ne sont pas les individus visés, mais bien Twitter directement qui a failli dans ses protocoles de sécurité. La fraude tentée versus l’exploit accompli par les pirates est d’ailleurs bien pâle, fort heureusement. Imaginez le chaos social qui aurait pu être créé avec le partage de fausses informations via ces comptes. C’est sans parler de la possible manipulation des marchés  qui aurait aisément pu permettre d’amasser des sommes bien plus larges que celles volées mercredi. Le FBI a d’ailleurs pris l’enquête sous son égide, preuve que nous avons assisté à une attaque aux conséquences qui auraient pu être bien plus grandes.

Bien que rien n’ait été confirmé, tout indique que c’est le compte d’un employé de Twitter avec des accès majeurs à la console de publication qui aurait été le maillon faible de l’opération.

Des analystes ont remarqué qu’un message caché se trouvait dans les transactions frauduleuses. On pouvait y trouver le texte suivant :

Just Read All

Transaction Outputs As Text

You Take Risk When Use Bitcoin

For Your Twitter Game

Bitcoin is Traceable

Why Not Monero

Monero est en effet une cryptomonnaie complètement anonyme, probablement celle qui sert le plus sur le marché noir. Il y a d’ailleurs fort à parier que les bitcoins volés seront vite convertis en Monero afin que leur trace soit complètement effacée.

Bien que la sécurité du réseau bitcoin n’ait en aucun cas été compromise ni même testée dans cette histoire, elle reflète néanmoins plutôt mal sur l’industrie. En effet, aux yeux du grand public, cela renforce l’association des cryptomonnaies avec les fraudes du World Wide Web. Pour toute personne encore novice dans le milieu, il s’agit d’un rappel que de disposer de cryptomonnaies, c’est de reprendre le pouvoir entier de ses actifs. Cela vient avec une panoplie d’avantages, mais rend la personne naïve susceptible à ce genre de vol.

Au-delà de cette nouvelle qui a retenu l’attention cette semaine, soulignons que la Chine a dévoilé sa monnaie numérique souveraine. Elle sera testée ces prochains mois afin de payer les courses du géant du taxi Didi. L’entreprise a déclaré que le partenariat s’est déroulé dans une atmosphère où « le gouvernement cherche à soutenir le développement des secteurs de l’économie réelle avec des services financiers innovants». Par ailleurs, la capitale chinoise, Pékin, vient de publier son plan de 145 pages afin de devenir la plaque tournante de l’industrie des cryptomonnaies d’ici 2022.

Le prix du bitcoin fait preuve d’une volatilité historiquement basse présentement et 9 000$ continue de servir de support. Or, il est intéressant de relever que l’offre active de BTC atteint un plancher 19 mois, s’établissant tout juste au-dessus du million. Si on se fie aux conclusions du récent rapport de stack funds, il s’agit d’un portrait similaire à celui qui a précédé la poussée des prix de 2017. Une telle hausse pourrait ainsi se matérialiser, plus tôt que tard d’ailleurs.       

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.            

 
Les renseignements présentés le sont en date du 17 juillet 2020, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!