semaine 144

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Avec le discours de Jerome Powell, Président de la FED, au cours de la semaine, l’inflation et par conséquent les discussions sur les valeurs refuges ont encore été d’actualité. C’est notamment un sujet qui fut abordé par Jim Cramer, le populaire animateur de Mad Money sur CNBC. Dans un podcast avec le co-fondateur de Morgan Creek Digital Anthony Pompliano, ce dernier a adressé les mentalités devant le gigantesque transfert de richesse entre générations qui se prépare.

«Je pense que mes enfants, quand ils recevront mon héritage, ne se sentiront pas à l’aise avec l’or, et se sentiront à l’aise avec la cryptomonnaie » explique-t-il candidement. « Je dois commencer à reconnaître que j’utilise peut-être une machine à écrire », a-t-il dit à propos de ses pratiques de stockage de l’or, peut-être dépassées.

«Quand je consulte mon manuel sur l’inflation, il me dit d’acheter de l’or, d’acheter des œuvres d’art et d’acheter des manoirs » ajoute Cramer en parlant des valeurs refuge pour les gens de sa génération. Il a également mentionné par la suite le choix de son épouse et de lui-même d’acheter des biens immobiliers comme couverture. « Ce que nous n’avions pas dans ce menu, ce sont les cryptos. » Il considère les cryptos et l’or dans la même catégorie, en disant : «Il faut avoir l’un ou l’autre.»

«Nous sommes sur une trajectoire de collision, ce qui me fait me sentir bien avec l’or que je possède, mais je pense qu’il est parfaitement logique d’ajouter la crypto au menu». Il soutient finalement l’idée d’accorder 1% de sa valeur nette aux actifs numériques.

Nous vous partagions récemment que l’entreprise MicroStrategy avait procédé à l’achat de 21 454 BTC pour la somme de 250M$ dans sa trésorerie. Cette dernière persiste et signe dans sa stratégie, ayant cette semaine complété l’achat de 16 796 BTC supplémentaires pour 175M$. « À ce jour, nous avons acheté un total de 38 250 bitcoins pour un prix d’achat global de 425 millions de dollars, frais et dépenses compris. » a déclaré le PDG de l’entreprise Michael Saylor.

Dans une entrevue, ce dernier argumente à cet effet que le bitcoin se met à l’échelle (scales) tout à fait adéquatement comme valeur refuge. « Nous avons acquis 21 454 BTC via 78 388 transactions hors chaîne, puis nous l’avons sécurisé dans un portefeuille froid avec 18 transactions sur chaîne» a-t-il donné comme pertinent exemple.  « Si le Bitcoin est traité comme un actif de réserve, selon notre modèle, 99.98% de toutes les transactions seront hors chaîne, et les actifs à risque seront en portefeuille froid 99.92% du temps. »

Voilà qui aurait semblé impossible il y a quelques années à peine. L’échange de cryptomonnaies Kraken a reçu une charte bancaire dans l’État de Wyoming. Kraken Financial est une filiale à part entière de Kraken, dont le siège social est à Cheyenne. Elle sera la première banque américaine réglementée à fournir des services de dépôt, de garde et de fiduciaire pour les actifs numériques. Vous pouvez en apprendre plus à cet effet ici.

Il fut un temps, pas si lointain d’ailleurs, que plusieurs prétendaient que Bitcoin Cash représentait le « vrai » bitcoin et qu’il allait éventuellement le remplacer. Le ratio entre les deux actifs a atteint son prix plancher cette semaine. BSV ne se porte guère mieux. Il apparaît aujourd’hui clair que ces projets ont échoué et que seul BTC peut véritablement se targuer du nom de bitcoin!

Le réseau Ethereum va quant à lui dans la direction opposée. Les mineurs ont empoché plus de 16M$ en frais de transactions jeudi, un record sur le réseau. L’excitation autour des applications de finance décentralisée est à la base de cette activité. Soulignons d’ailleurs que plus d’un milliard de dollars de valeur de bitcoins ont été enregistrés comme tokens sur ce même réseau ETH. 92 600 BTC y sont enregistrés, soit 0.42% de l’approvisionnement total. En janvier, il y en avait moins de 1 200.

Le sentiment positif envers le bitcoin continue vraisemblablement de se renforcer. En effet, on constate que les options hors prix pour le bitcoin sont de plus en plus populaires. En date de dimanche, les options d’achat à 36 000 $ et 32 000 $ de prix d’exercice expirant le 25 décembre ont connu le plus haut niveau d’activité sur l’échange Deribit.

Le créateur du modèle Stock-to-Flow abonde sans contredit dans le même sens. Dans un tweet envoyé plus tôt cette semaine, ce dernier affirme que le moment d’entreprendre une hausse vers les 100 000 $ par bitcoin est arrivé :

Le portrait technique pour la semaine s’est montré particulièrement encourageant. Le prix s’est en effet éloigné de la barre des 10 000 $, renforçant l’idée que cette dernière représente un nouveau soutien. Cela permet aussi de conserver le portrait haussier actuel intact. Le prix cherche présentement à repasser au nord des 11 000 $. S’il devait y arriver de manière nette, nous pourrions vite retester les sommets du mois d’août autour de 12 500 $.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.            

 
Les renseignements présentés le sont en date du 18 septembre 2020, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!