semaine 166

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Nouveau cap historique pour le bitcoin et pour le marché des cryptomonnaies en général. À peine plus d’un mois après avoir franchi le cap des 40 000 $ par bitcoin, l’actif a fracassé le cap des 50 000 dollars américains hier. Il s’y transige d’ailleurs toujours au-dessus au moment d’écrire ces lignes. Cela a du coup permis à la capitalisation totale du marché des cryptomonnaies de passer au nord des 1.5 billion de dollars. Avec une capitalisation du bitcoin s’établissant à 950G$ à lui seul, un nouveau cap significatif pour l’esprit collectif semble d’ailleurs désormais à nos portes.

Cette flambée des prix n’est pas étrangère à une vague d’excellentes nouvelles sur les marchés. Elles furent en effet encore plus nombreuses qu’à l’habitude ces sept derniers jours. Survolons donc ce qui a marqué l’actualité.

Commençons par l’actualité nationale d’abord. Le tout premier fonds négocié en bourse reposant sur le bitcoin a été approuvé par la Ontario Securities Commission jeudi dernier. Il s’agit là d’une véritable révolution sur les marchés. En effet, les investisseurs auront désormais une manière conventionnelle de passivement s’exposer au prix du bitcoin via les marchés boursiers. Il s’agit aussi d’un cas d’étude pour la SEC, alors qu’aucun FNB similaire n’est pour l’instant disponible aux États-Unis. Un tel fonds ne reproduit pas simplement la valeur du bitcoin avec des dérivés papier, mais achète au contraire les bitcoins sous-jacents aux investissements dans le fonds. De tels FNB ont donc le potentiel de fortement augmenter la demande pour l’achat de bitcoins. On sait déjà comment l’offre, elle, ne fera que diminuer avec le temps…

Au niveau international maintenant, le géant bancaire new-yorkais BNY Mellon, avec 2 billions d’actifs sous gestion, a annoncé son plan de détenir des bitcoins et autres cryptomonnaies au nom de ses clients. BNY Mellon développe actuellement un prototype qui, selon elle, sera la «première plate-forme numérique de garde et d’administration multi-actifs» du secteur financier pour les actifs traditionnels et numériques – réunissant les bitcoins et autres cryptomonnaies sous le même toit que les actifs traditionnels. Le directeur du département des actifs numériques de la banque, Mike Demissie, dit observer une forte poussée de l’intérêt institutionnel.  «Il y a un changement de sentiment général en ce qui concerne les actifs numériques», déclare-t-il en ajoutant : «Les actifs numériques sont l’avenir.»

Dans une autre annonce qui n’était encore que vœu pieux il y a quelques années encore, MasterCard a cette semaine partagé ses plans de donner aux marchands l’option d’accepter des paiements en cryptomonnaies plus tard cette année. Les cryptomonnaies qui seront acceptées au lancement n’ont pas encore été annoncées. Du coup, tout marchant désirant accepter des paiements hors de l’écosystème de monnaies fiat pourra le faire. Contrairement à ce qui se voit déjà, une conversion en argent fiat ne sera pas non plus nécessaire. Le Vice-Président du volet numérique de l’entreprise, Raj Dhamodharan, explique : «Notre philosophie sur les cryptomonnaies est simple : c’est une question de choix. MasterCard n’est pas là pour vous recommander de commencer à utiliser les cryptomonnaies, mais nous sommes là pour permettre aux clients, aux commerçants et aux entreprises de faire évoluer la valeur numérique».

Michael Saylor et son entreprise MicroStrategy ont été la bougie d’allumage des investissements institutionnels et de la conversion de trésoreries de sociétés du dollar américain au bitcoin. Ce dernier a annoncé aller encore un pas plus loin dans cette approche cette semaine. En effet, l’entreprise émettra des billets de premier rang convertibles à hauteur de 900M$ afin d’acheter des bitcoins additionnels. En termes clairs, Saylor pousse sa logique de dépréciation de la valeur du dollar contre l’augmentation de celle du bitcoin en actions tangibles. Il émet de la dette à bas taux d’intérêt afin d’investir dans le crypto-actif qu’il prévoit générer de rendements nettement supérieurs. Pour une personne, et nous ne suggérons surtout pas de le faire, ce serait un peu comme réhypothéquer sa maison pour utiliser les liquidités ainsi obtenues afin d’acheter des bitcoins. On ne peut pas dire que Saylor ne soit pas entièrement conséquent avec son discours! Cela signifie aussi un nouvel achat institutionnel massif à venir à court terme.

Après Tesla la semaine dernière, Twitter pourrait être le prochain géant corporatif à convertir une partie de sa trésorerie en bitcoins. C’est du moins que ce le directeur financier, Ned Segal, a affirmé sur les ondes de CNBC cette semaine. «Nous avons beaucoup réfléchi à la manière dont nous pourrions payer les employés s’ils demandaient à être rémunérés en bitcoin, comment nous pourrions payer un vendeur s’il demandait à être payé en bitcoin et si nous devons avoir du bitcoin dans notre bilan», a-t-il déclaré. Il affirme également observer avec beaucoup d’intérêt comment que les entreprises précurseures procèdent.

Coinbase, qui se prépare pour sa première offre publique à l’épargne, est actuellement valorisée à 77 milliards de dollars selon un marché secondaire privé du NASDAQ où s’échangent déjà les actions à être émises. Cette évaluation à 303 $ l’action rendrait la valeur de l’entreprise supérieure à celle d’Intercontinental Exchange Inc, propriétaire du New York Stock Exchange. Environ 254M d’actions seraient émises lors de cette OPE.

Les entreprises ne sont pas les seules à s’intéresser au bitcoin et à son adoption dans la vie courante. En effet, le maire de Miami a vendredi annoncé que la ville allait travailler à ce que le bitcoin devienne monnaie courante acceptée, autant chez les salariés désirant être payés en devises numériques, chez les commerçants dans les transactions quotidiennes, que pour payer divers frais et taxes municipales. Il est possible de visionner le court segment de son annonce à cet effet ici.

Si Miami mène le bal, New York pourrait ne pas être en reste, du moins si l’ancien candidat démocrate à la présidentielle Andrew Yang devait être élu maire. Voici ce qu’il a partagé via son compte Twitter la semaine dernière :

Dans cette vague de nouvelles jumelée à la hausse des prix, il va sans dire que les médias s’intéressent de plus en plus au marché des cryptomonnaies et à son adoption. Rivemont s’est taillé une place de choix et une réputation enviable ces dernières années avec son expertise et le Fonds Rivemont crypto. Martin Lalonde, président de la firme, a notamment participé à un segment du Téléjournal de Radio-Canada d’hier, mardi 16 février. Il est possible de visionner ce dernier sous ce lien. M. Lalonde a également collaboré à cet intéressant article du Devoir du weekend dernier.

Où le prix se dirige-t-il à partir de maintenant? Si les oscillateurs techniques sont évidemment à des niveaux élevés qui pourraient laisser croire à une correction temporaire à venir, l’observation du marché haussier précédent nous rappelle qu’ils peuvent le demeurer longtemps. La domination du bitcoin sur le marché demeure dans son canal de la dernière année sans être à l’un ou l’autre des pôles. De plus, la volatilité est moindre que celle de 2017 alors que nous venons pourtant de fracasser les 50 000 $. Bref, la tendance indique une poursuite de la découverte des prix vers de nouveaux sommets, tout comme une hausse globale du marché des cryptomonnaies. Pour l’instant, c’est un spectacle encore et toujours mené par le bitcoin.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.         

Les renseignements présentés le sont en date du 17 février 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!