semaine 167

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Les hausses paraboliques sur les marchés sont pratiquement toujours suivies de vives corrections. Si cette réalité s’applique à tous les actifs, elle s’est montrée d’autant plus vraie dans l’histoire du bitcoin. Alors que nous mentionnions la semaine dernière que les oscillateurs étaient à des sommets, l’action des derniers jours n’a donc rien eu de vraiment surprenant. Le contexte global de la semaine a aussi alimenté la correction à laquelle nous avons assisté en ce début de semaine.

En effet, cette baisse s’est faite conjointement à un recul du NASDAQ. Les géants technologiques ont montré une corrélation assez étroite avec le prix des cryptomonnaies cette dernière année.

De plus, au-delà du portrait technique, les paroles de la secrétaire au Trésor américaine Janet Yellen n’ont certes pas aidé à la performance du bitcoin. Dans une entrevue avec le New York Times, elle a qualifié le bitcoin de monnaie inefficace afin de transiger. «C’est une façon extrêmement inefficace de mener des transactions, et la quantité d’énergie consommée dans le traitement de ces transactions est stupéfiante.» A-t-elle commenté. Il faut dire que le rôle professionnel de cette dernière la rend tout sauf objective dans le dossier.

Ces paroles ne sont toutefois qu’un bref coup d’épée momentané dans une tendance d’adoption beaucoup plus large. L’investisseur Jeffrey Gundlach, ancien gestionnaire d’un fonds d’obligation estimé à 9,3 milliards $ et lui-même détenteur d’une richesse de plus de 2 milliards $, fut le plus récent financier à se porter à la défense du bitcoin. Via un gazouillis envoyé la semaine dernière, il a écrit : «Je suis un ours sur le dollar et un taureau sur l’or sur le long terme, mais j’ai été neutre sur les deux depuis plus de six mois. Beaucoup de liquide versé dans un entonnoir crée un torrent. Le Bitcoin est peut-être l’atout de la relance. On dirait que l’or ne l’est pas.»

Nous annoncions la semaine dernière le lancement d’un tout premier fonds négocié en bourse de bitcoins au Canada. Sept jours plus tard, ce fonds dispose déjà de plus de 470M$ de bitcoins en réserve. Du lot, 52M$ ont été achetés hier seulement alors que nombreux investisseurs ont perçu la correction comme une opportunité d’intégrer le marché.

Square est l’une des entreprises instigatrices de la conversion de sa trésorerie du dollar vers le bitcoin. L’entreprise a poursuivi cette tendance cette semaine, procédant à l’achat de 3 318 bitcoins à un prix moyen de 51 235.70 $. Cet achat de 170M$ place la réserve totale de bitcoins de  l’entreprise à une valeur estimée de 394M$. Il s’agit là de 5% de la valeur de la trésorerie totale de Square.

Il ne passe pas une semaine sans que cette lettre ne fasse mention de MicroStrategy, et pour cause. Cette semaine n’y fera certes pas exception, alors que l’entreprise vient à nouveau de procéder à un achat massif de bitcoins. L’entreprise a ajouté 19 452 BTC à sa réserve à un prix moyen de 52 765 $ pièce. Il s’agit là d’une conversion de sa trésorerie de plus d’un milliard de dollars. La société détient actuellement environ 90 500 Bitcoin, et son investissement global dans l’actif vaut maintenant 4,5 milliards de dollars aux prix actuels. En moyenne, MicroStrategy a payé 23 985 $ par bitcoin.   

Selon le PDG de l’entreprise, Michael Saylor, un milliard d’individus disposeront d’économies en bitcoins sur leurs téléphones d’ici 2026. Voilà une prédiction pour le moins osée! Ce dernier s’exprimait sur les ondes de CNBC suite aux commentaires de Yellen mentionnés plus haut. «L’histoire qui n’est pas racontée ici est que le bitcoin est une technologie progressiste égalitaire» a-t-il déclaré. «Nous allons voir un jour où 7 à 8 milliards de personnes auront une barre d’or numérique sur leur téléphone, et qu’elles l’utiliseront pour stocker les économies de toute une vie.»

Saylor a aussi mentionné qu’il n’aura fallu que 12 ans au bitcoin pour devenir un actif dépassant le billion de dollars, soit un accomplissement de deux à quatre fois plus rapide que des géants technologiques tels qu’Amazon, Google et Apple. «Le monde a donc besoin de cette chose, et je pense que vous pouvez vous attendre à ce qu’un milliard de personnes stockent leur valeur – essentiellement un compte d’épargne – sur un appareil mobile d’ici cinq ans, et ils vont vouloir utiliser quelque chose comme le Bitcoin», a-t-il ajouté. Il ne manque pas de conclure que « le Bitcoin est le réseau monétaire numérique dominant».

Techniquement, cette baisse de 23% observée semble vouloir donner lieu à un fort rebond. Elle n’a d’ailleurs rien de bien inquiétante en soit. Il faut surement la peine de rappeler que lors du marché haussier de 2017, neuf corrections d’entre 20 et 40% ont été observées. Néanmoins, le prix avait été multiplié par 20 relativement au sommet précédent pendant cette lancée. Pour plus de détails à cet effet, nous vous invitons à consulter notre lettre du 14 janvier dernier.

Le prix n’ayant ni percé les moyennes mobiles sur 30 ou 50 jours, le portrait haussier demeure présentement entier. Un test de ces dernières entre 40 000 $ et 43 000 $ n’est pas à écarter comme possibilité, mais il n’en demeure pas moins que le portrait actuel nous pousse à regarder vers le nord et à une poursuite du rebond plutôt que vers les niveaux de support en place. 

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.         

Les renseignements présentés le sont en date du 24 février 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!