semaine 169

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Le rebond du mois de mars suite à la correction de la dernière semaine de février s’est poursuivi cette semaine, si bien que tel que pressenti lors de notre dernière communication, nous sommes d’ores et déjà de retour dans la zone permettant de tester le sommet historique du prix du bitcoin. Cette correction aura ultimement suivi un ordre technique classique, le prix fermant sous la moyenne mobile sur 30 jours une seule et unique fois avant de fortement rebondir le lendemain. Depuis, la percer équivaut à tenter de maintenir un ballon sous l’eau.

Comme c’est le cas pour de telles corrections, on a aussi assisté à un transfert de richesse des impatients ou apeurés vers les joueurs plus aguerris, y compris les institutionnels. En effet, les données recueillies lors de la récente correction montrent que ce sont les plus lourds portefeuilles qui en ont profité pour acheter au rabais. Dans une mise à jour du 9 mars, le service d’analyse Material Indicators a noté que les ordres d’achat de 100 000 dollars et plus sur Binance – le plus large échange de cryptomonnaies en volume au monde – a atteint des sommets historiques. Bref, pendant que certains voulaient s’assurer d’un profit ou de limiter leurs pertes au plus vite, les gros joueurs eux achetaient sans gêne ni retenue. Le portrait actuel semble vouloir leur donner raison.

Acquisition majeure dans l’industrie ces derniers jours alors que PayPal a procédé à l’achat de la firme Curv pour la somme de 200M$. Cette dernière assiste les banques dans la sécurisation de la garde de leurs actifs crypto. Cette transaction s’inscrit dans le plan global de PayPal de devenir un meneur dans la nouvelle génération des services financiers numériques.

Avec les fonds négociés en bourse de bitcoin opérant au Canada et face à la forte possibilité de voir les États-Unis emboiter le pas, les parts de fonds à capital fixe comme QBTC ici au Canada ou GBTC aux États-Unis se vendent soudainement au rabais sur le marché livre par rapport à la valeur liquidative nette. Historiquement, il fallait au contraire payer un premium important pour les acquérir. Cette dynamique semble motiver le Digital Currency Group (DCG) à procéder à l’achat de 250M$ de parts du Grayscale Bitcoin Trust (GBTC) sur le marché libre. Il s’agit d’une transaction d’arbitrage intelligente, alors que ce même fonds cherche actuellement à engager des spécialistes en fonds négociés en bourse. Bref, il y a fort à parier que ces fonds fermés cherchent à eux-mêmes devenir des FNB. Acheter au rabais sur la valeur liquidative permet d’ajouter l’écart en rendement, en plus de celui généré par l’actif lui-même.

L’excitation autour des NFT (non fungible tokens) s’est poursuivie cette semaine. Si vous n’êtes pas familier avec le concept, nous vous invitons à vous référer à notre communication de la semaine dernière. Cette fois, c’est le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, qui a mis en vente le tout premier gazouillis de l’histoire sous forme de NFT. À ce jour, la plus haute offre à l’enchère s’élève à 2.5M$.

Ce fut cette semaine au tour de l’entreprise du milliardaire norvégien du marché du pétrole Kjell Inge Rokke d’investir dans le bitcoin. Ce dernier a converti 59M$ de la trésorerie de l’entreprise Aker en bitcoins. Il insiste toutefois sur le fait qu’il s’agit d’une somme qu’il prévoit significativement augmenter avec le temps. Ce dernier a partagé un discours franchement positif sur la cryptomonnaie, affirmant que le bitcoin est au cœur d’une nouvelle architecture monétaire, qu’il pourrait un jour valoir des millions de dollars et que son entreprise conservera ses liquidités investissables en BTC.  «Le bitcoin peut encore tomber à zéro, mais il peut aussi devenir le noyau d’une nouvelle architecture monétaire. Dans ce cas, un bitcoin pourrait valoir des millions de dollars». Il ajoute que : «La direction est claire : la finance sera perturbée aussi sûrement que les combustibles fossiles. La question n’est pas de savoir si, mais quand.»

Si 100 000 $ par bitcoin apparaissait complètement exagéré il y a un an encore face à eux qui osaient le prédire, ce seuil n’est aujourd’hui même plus improbable. En fait, pratiquement tous les modèles amènent le bitcoin à ce prix, la seule différence en étant une de temps nous séparant de cette étape décisive. Aujourd’hui, c’est le million par bitcoin qui sort de la bouche des plus optimistes. Outre Rokke, le PDG de l’échange Kraken est allé dans le même sens cette semaine. Selon ce dernier, il ne faudra pas dix ans avant de voir un bitcoin dans les sept chiffres. 

«Les gens le voient surpasser l’or en tant que réserve de valeur. Donc, vous savez, je pense qu’un million de dollars comme objectif de prix dans les dix ans est très raisonnable», a déclaré M. Powell, ajoutant que les jeunes considèrent [le bitcoin] comme «meilleure version de l’or». Il estime aussi que sa comparaison au dollar américain ne durera pas éternellement et qu’il sera bientôt simplement comparé à ce qu’il peut acheter.

Exercice d’analyse intéressant de la part de Marcel Pechman qui met en relation l’offre du bitcoin et la distribution actuelle de la richesse. Ce dernier utilise les données d’un rapport du Credit Suisse qui affirme que seul 1% de la population dispose de 43% de la richesse mondiale. Mettant ces données en parallèle, il faudra dans le futur posséder à peine 0.01BTC afin de faire partie de la classe riche de la population. Il ajoute que « Cependant, si tous les bitcoins qui n’ont pas bougé depuis cinq ans ou plus sont perdus, un maximum de 14,57 millions de BTC sera disponible pour l’accumulation. Dans ce scénario, chacun des millionnaires du monde pourrait posséder seulement 0,28 BTC chacun, en supposant que l’offre soit uniformément répartie. » Vous pouvez en lire plus sur son analyse ici. 

Tel que mentionné en début de lettre, le portrait technique du bitcoin est de retour au beau fixe. La question semble simplement être à savoir si nous dépasserons le sommet historique à la prochaine tentative ou non. Comme c’est souvent le cas lors des poussées du bitcoin, nous assistions aussi à un recul des ratios de la majorité des altcoins majeurs en parallèle.

Or, un scénario particulièrement intéressant a été observé cette semaine et mérite d’être partagé en conclusion. Il y a quelques mois encore, c’est la corrélation entre le bitcoin et l’or que nous observions, notant une direction similaire, mais avec une progression notamment plus rapide pour la cryptomonnaie. Depuis, cette corrélation s’est complètement effacée, l’or étant au contraire désormais en tendance baissière. Toutefois, la corrélation avec la performance du NASDAQ était quant à elle depuis d’une évidence inconfortable. Les baisses de l’indice boursier à saveur hautement technologique s’accompagnaient pratiquement chaque fois d’un recul de l’or numérique. Du coup, la correction de ce même indice représentait une inquiétude dans notre analyse des prix à venir pour le bitcoin.

Cette corrélation semble avoir voulu elle aussi s’effacer cette semaine. Dès lundi, le bitcoin enregistrait une hausse notable alors que le NASDAQ était en recul. L’indice rebondit depuis, le bitcoin conservant quant à lui sa progression. Pour son succès entier, il est important que le bitcoin ne soit à terme pas influencé par les tendances boursières reposant sur le système financier, lui-même basé sur le dollar américain. Nous avons assisté à un pas dans le sens de ce découplement cette semaine.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.         

Les renseignements présentés le sont en date du 10 mars 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!