semaine 170

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Nouvelle semaine en deux temps sur les marchés des cryptomonnaies, ce qui nous ramène en réalité pratiquement au même niveau des prix qu’il y a sept jours. Cette réalité masque toutefois l’histoire d’un nouveau sommet historique touché samedi, le prix du bitcoin atteignant cette fois les 61 800 $ américains. Comme c’est souvent le cas récemment avec les hausses du weekend sur volume modéré, le vrai test s’est plutôt produit lundi à l’ouverture des marchés traditionnels où les dérivés du bitcoin sont aussi échangés.

Il faut parfois prendre un peu de recul pour réaliser à quel point le rendement du bitcoin est simplement fulgurant relativement à sa courte existence. Avec le prix au-dessus des 60 000 $, Satoshi Nakamoto, inventeur anonyme du réseau, se plaçait soudainement parmi les 20 personnes les plus riches du monde. Il est en effet estimé que des portefeuilles totalisant un million de bitcoins appartiennent au mystérieux créateur. Du coup, sa fortune a alors dépassé les 61 milliards de dollars américains, le plaçant tout juste derrière Charles Koch et devant Rob Walton parmi les personnes les plus riches de la planète.

C’est aussi à la veille de ce sommet historique qu’il y a un an exactement, dans la panique sur les marchés suite à l’émergence de la COVID-19, que le prix du bitcoin chutait à 3 760.86 $. Il s’agit là d’un rendement de 1643% en un tour du soleil entre les deux pôles du prix.

L’augmentation en valeur du bitcoin est souvent expliquée par la dévalorisation du dollar américain, ou du moins par la crainte de dévalorisation suivant l’injection massive de nouvelles liquidités dans le système. Si cette dynamique peut souvent apparaître abstraite dans le grand ordre des choses, nous en avons au contraire eu un exemple bien tangible qui frappe l’imaginaire cette semaine. En effet, le gouvernement américain a voté en faveur d’un plan de relance économique de 1 900 billions de dollars. La capitalisation totale du bitcoin est quant à elle de 1 027 billions tandis que celle du marché complet des cryptomonnaies de 1 700 billions. Cette comparaison d’un moment économique précis dans l’histoire versus la valeur d’un système économique parallèle complet ne suffit-elle pas à imaginer des sommets bien au-delà des prix actuels dans le futur?

Parlant de ce même plan de relance économique, un sondage par la firme Mihuzo Securities estime que 380 milliards des dollars distribués aux Américains pourraient être investis sur les marchés traditionnels comme émergents. Toujours selon les données recueillies, 60% de cette somme pourrait directement être exposée au bitcoin. Si un investissement aussi volatil s’oppose possiblement la nature même derrière l’idée de ce chèque d’aide, il n’en demeure pas moins que les individus ayant investi leur premier versement de 1 200 $ dans le bitcoin en avril dernier ont fait progresser cette somme à environ 10 000 $.

L’offre publique à l’épargne de Coinbase devrait normalement avoir lieu d’ici quelques semaines, si bien que de nouveaux documents déposés permettent d’en apprendre un peu plus sur ce qui suivra. L’entreprise prévoit ainsi la revente de 114 850 769 actions sur les marchés secondaires. L’offre sera présentée sur le Nasdaq Global Select Market sous le symbole COIN. Dans les détails financiers fournis dans le prospectus, l’entreprise dit avoir généré 1.14 milliard de dollars de revenus nets pour 2020 et détenir des actifs d’une valeur de 90.3 milliards de dollars. Elle compte désormais 43 millions d’utilisateurs vérifiés. Bloomberg a évalué la valeur de la firme à 100 milliards de dollars.

La folie des NFT (Non Fungible Tokens) ne ralentit pas, bien au contraire. On pourrait même dire qu’elle semble déjà entrer dans sa phase de folie. À titre d’exemple, la pro du tennis Oleksandra Oliynykova a décidé de vendre la possession d’une partie de son bras sous forme de jeton. L’idée n’en est pas une que de collectionneur. Le propriétaire pourrait par exemple imposer un tatouage sur la partie du bras acheté, bras qui sera alors bien visible lors de toutes les parties télédiffusées de l’athlète. La firme de production The Recount place quant à elle une vidéo virale de la réponse publique de Trump  face à la COVID-19 en vente via la même approche

Le bitcoin et l’inflation présagée ont une corrélation de plus en plus évidente sur les marchés. Du coup, la rencontre des directeurs de la Fed américaine prévue pour aujourd’hui est attendue avec intérêt, autant sur les marchés traditionnels que ceux des cryptos. «Nous nous attendons à ce que la Fed maintienne les coûts d’emprunt à des niveaux records et maintienne l’assouplissement quantitatif», a déclaré Joel Kruger, stratège des devises chez LMAX Digital. «L’accent sera principalement mis sur les projections de taux d’intérêt et sur la question de savoir si l’amélioration des perspectives de reprise de la pandémie se traduira ou non par une hausse plus précoce». Ce dernier ajoute que le marché semble présager une première hausse des taux d’intérêt autour de mars 2023. «Si la FED va à l’encontre des attentes du marché et annonce qu’elle ne relèvera pas les taux avant 2024, nous pensons qu’un tel résultat serait favorable au bitcoin», conclut-il.

Nous vous partageons ce graphique à méditer en conclusion de cette lettre hebdomadaire. Le bitcoin vient en effet de franchir le cap des 3 500 billions de dollars transigés sur la chaîne de blocs depuis sa création. 3 500 billions sans une seule faille du réseau, permettant des transactions quasi instantanées, sans aucun gouvernement ou banque se plaçant entre l’émetteur et le récepteur. Il est parfois bon de se rappeler qu’au-delà des variations des prix sur le court terme et des attentes des investisseurs, elle se situe là, la véritable révolution.

Le portrait technique se situe quant à lui là où il est depuis maintenant plusieurs semaines, soit au beau fixe. Le rebond d’hier au-dessus de la moyenne mobile sur 30 jours a formé une chandelle « marteau », un indicateur haussier classique. Ce bas représente aussi un bas plus haut dans la tendance haussière s’étant amorcée à l’automne. Certes, la continuation du rebond aujourd’hui n’est pas exactement convaincante, mais elle n’inquiète pas considérant les attentes relatives à la Fed et la journée jusqu’ici baissière pour le Nasdaq. Une continuation de la hausse et une découverte de nouveaux sommets demeurent le scénario le plus plausible à nos yeux présentement.  

Un ajout de dernière seconde à cette lettre qui doit être envoyée dans un instant. CNBC a appris que Morgan Stanley est sur le point de devenir la première grande banque américaine à offrir un accès aux fonds en bitcoins à ses clients fortunés. Certainement une façon positive de conclure cette communication!

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.        

Les renseignements présentés le sont en date du 17 mars 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!