semaine 172

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

La correction des prix des deux dernières semaines semble véritablement dans notre rétroviseur, le prix du bitcoin flirtant à nouveau avec son sommet record. Il faut dire que l’industrie a véritablement le vent dans les voiles en ce début d’année, les joueurs institutionnels se relançant tour à tour avec d’importantes annonces stimulant l’adoption des monnaies numériques.

Nous apprenions d’abord lundi que Visa lançait officiellement son programme pilote permettant le paiement des transactions sur son réseau en cryptomonnaies. La cryptomonnaie chevillée au dollar américain, le USDC, sera utilisée dans le processus. Jusqu’à présent, si un client désire utiliser sa carte Visa crypto pour payer chez un commerçant, la monnaie digitale se doit d’être convertie en argent fiat afin de compléter la transaction. La dernière mesure prise par Visa, qui utilisera la chaîne de blocs Ethereum, élimine la nécessité de conversion en argent traditionnel pour que la transaction soit réglée. «Nous constatons une demande croissante de la part des consommateurs du monde entier pour pouvoir accéder aux monnaies numériques, les détenir et les utiliser, et nous constatons une demande de la part de nos clients pour pouvoir construire des produits qui fournissent cet accès aux consommateurs», a déclaré Cuy Sheffield, responsable de la crypto chez Visa.

Dès le lendemain, ce fut au tour de PayPal de lancer son service de paiements directs en cryptomonnaies. L’entreprise spécialisée dans la facilitation de paiements permet en effet désormais aux consommateurs américains d’utiliser leurs actifs crypto afin de régler leurs achats chez 29 millions de marchands. Du moins, ce sera le cas à terme d’ici quelques mois. Contrairement au produit présenté par Visa toutefois, une conversion des cryptomonnaies vers l’argent fiat aura lieu. «C’est la première fois que vous pouvez utiliser des cryptomonnaies de la même manière qu’une carte de crédit ou une carte de débit dans votre portefeuille PayPal», a déclaré le président et directeur général Dan Schulman, avant l’annonce officielle. Il ajoute que «Nous pensons qu’il s’agit d’un point de transition où les cryptomonnaies passent d’une classe d’actifs prédominante que vous achetez, détenez et/ou vendez à une source de financement légitime pour effectuer des transactions dans le monde réel chez des millions de commerçants».

Les plus riches clients de Goldman Sachs auront accès au marché des cryptomonnaies via la firme au cours des prochains mois. En effet, selon CNBC, il est désormais confirmé que c’est au cours du 2e trimestre de l’année que le géant de l’investissement présentera ses différentes options à ses clients à haute valeur nette. Selon Mary Rich, responsable des actifs numériques pour la division de gestion de patrimoine privé de la banque, Goldman Sachs cherche à offrir un «spectre complet» d’investissements à travers la classe d’actifs émergente, «que ce soit à travers le bitcoin directement, les produits dérivés ou les véhicules d’investissement traditionnels.»

Le Président de la Fed américaine, Jerome Powell, disait la semaine dernière qu’une monnaie digitale centralisée était activement explorée. Nous apprenons cette semaine qu’au moins deux prototypes d’un dollar numérique sont sur le point d’être achevés, mis au point par des responsables de la Federal Reserve Bank of Boston et du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ils prévoient de dévoiler leurs recherches dès juillet, a déclaré James Cunha, qui dirige le projet pour la Fed de Boston. Il a déclaré à Bloomberg : «La Fed de Boston et le MIT espèrent dévoiler une partie de leurs travaux au troisième trimestre, notamment au moins deux prototypes de plateformes logicielles qui pourraient déplacer, stocker et régler les transactions effectuées avec des dollars numériques.»

La folie des NFT (non-fungible tokens) ne ralentit pas, bien au contraire. L’un des projets les plus solides derrière cette nouvelle technologie est sans contredit le produit Top Shot de la NBA. Via ce dernier, les collectionneurs peuvent acheter des paquets de « moments », qui se comparent à des cartes traditionnelles. La seule différence est que ces moments sont entièrement virtuels, leur possession et rareté étant quant à elle enregistrée sur la chaîne de blocs. D’ores et déjà, les moments les plus rares et populaires s’échangent pour plus d’un quart de million de dollars américains sur le marché secondaire. La légende du sport, Michael Jordan, fait désormais activement partie du projet. En effet, la firme vient de lever une nouvelle ronde de capitaux à hauteur de 305M$.  Kevin Durant, Michael Jordan, la société d’investissement Coatue et un groupe de 30 athlètes, ainsi que le rappeur 2 Chainz, ont investi dans la société de jetons non fongibles (NFT), a déclaré la startup. Citant une personne ayant connaissance de la situation, la ronde de financement place l’évaluation actuelle de Dapper à 2.6 milliards de dollars.

Soulignons finalement que le Chigago Merchantile Exchange prévoit lancer des contrats à terme « micro » du bitcoin à partir du mois de mai. Les nouveaux contrats d’une valeur d’un dixième de bitcoin seront disponibles pour la négociation le 3 mai et seront réglés en espèces. L’objectif est évidemment de rendre l’accès au produit accessible à un plus large éventail de portefeuilles.

Que dire sur le portrait technique sinon que nous avons tous les indicateurs d’un rebond et de tests à venir des sommets historiques, pouvant possiblement nous mener à une nouvelle découverte des prix vers le haut. L’action ressemble d’ailleurs beaucoup à cette de janvier. On peut voir comment cela s’était par la suite traduit en février. Avril nous réserve-t-il une nouvelle forte poussée? Techniquement parlant en tout cas, on peut à tout le moins qualifier le scénario de plausible.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.        

Les renseignements présentés le sont en date du 31 mars 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!