semaine 175

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Notre lettre de la semaine dernière insistait sur l’entrée en bourse de Coinbase, les actions COIN commençant à être échangées dans les heures ayant suivi son envoi. Une semaine plus tard, que retient-on de cet épisode historique dans l’industrie émergente des cryptomonnaies?

Parlons du prix d’abord, les premiers échanges se faisant à 380 $ l’action. Du coup, la capitalisation de l’entreprise était de plus de 70 milliards de dollars. Le prix a atteint des sommets des 429$ lors de la première heure d’échanges, avant de finalement clôturer en baisse pour la journée. Néanmoins, juste comme ça, Coinbase devenait un échange avec une valorisation supérieure à celle de la bourse de New York.

Plusieurs directeurs de Coinbase ont profité de l’engouement de cette entrée en bourse pour s’assurer d’un jour de paye qui a de quoi changer leur vie.  Les données de Capital Market Laboratories, confirmées par les documents déposés sur le site Web des relations avec les investisseurs de Coinbase, montrent qu’un total de 12 965 079 actions ont été vendues par des initiés, pour une valeur de plus de 4,6 milliards de dollars à 344,38 $ par action vendredi. Parmi les transactions notables, Alesia Haas, directrice financière de Coinbase, a vendu quelque 255 500 actions au prix de 388,73 $ (bien que son formulaire 4 indique qu’elle conserve des options), tandis que le PDG Brian Armstrong a vendu 749 999 actions en trois transactions à différents prix, pour un total de 291 827 966 $.

Parmi les investisseurs pariant sur la hausse de l’action, soulignons que les fonds de Ark Invest’s de Cathie Wood ont acheté pour 246M$ de l’action lors de la première journée d’échanges. Des actions de TSLA ont été liquidées afin d’obtenir les capitaux nécessaires à cet achat. L’analyste Mark Palmer a émis un objectif de prix à 500 $ tandis que Gil Luria est d’autant plus optimiste avec une estimation future de 650 $ l’action. Force est de constater que c’est toutefois un pari raté à court terme, l’action s’échangeant aujourd’hui entre 315 $ et son prix plancher de 300 $.

Martin Lalonde, Président de la firme, a été invité au micro de Geneviève Pettersen de QUB Radio afin de discuter de cette entrée en bourse. Vous pouvez écouter cette entrevue ici.

Il ne se passe une semaine sans que l’adoption des cryptomonnaies s’élargisse, et ce, aux quatre coins de la planète. Soulignons qu’au cours des derniers jours, l’entreprise immobilière WeWork a annoncé désormais accepter les paiements en bitcoins, ethereum et USDC via le processeur de paiements BitPay. Plus important encore toutefois, cette dernière a confirmé prévoir conserver ces paiements en bitcoins plutôt que de les convertir en argent fiat. Voilà un nouveau géant corporatif qui disposera de cryptomonnaies sur son bilan! Le colosse médiatique Time, lui qui fêtera bientôt son centenaire, ne reste pas ancré dans le passé. Ce dernier a aussi annoncé désormais accepter les paiements en monnaies digitales pour les abonnements.

Parlant de compagnies avec des bitcoins sur leur bilan, on constate une fois de plus que tout ce que touche Elon Musk tourne à l’or. En effet, dix semaines après avoir annoncé que Tesla convertissait une partie de sa trésorerie en bitcoins, l’entreprise a à ce jour effectué un milliard de dollars en profits via cette action.

Les plus réputés financiers ne sont pas en reste dans cette adoption du marché des monnaies digitales. En effet, le gestionnaire Baillie Gifford est le plus récent de son groupe à y aller d’un investissement notable dans l’industrie. Ce dernier vient en effet d’investir 100 millions de dollars dans Blockchain.com. L’investissement fait partie de la levée de série C de 300 millions de dollars de Blockchain.com, qui a été annoncée le mois dernier. «Baillie Gifford a une longue histoire de soutien aux entreprises de croissance transformationnelles à leurs débuts», a déclaré un porte-parole. Le gestionnaire d’actifs écossais a souligné que la société avait «une conviction croissante» dans l’équipe de direction de Blockchain.com et dans la proposition de valeur de la société, ainsi que «dans sa capacité à générer des retours sur investissement à long terme pour nos clients.»

Alors que la Chine a longtemps démontré une opposition franche et publique à l’industrie des cryptos, voilà un surprenant revirement de situation de la part de sa banque centrale. Le Député Gouverneur de la People’s Bank of China a en effet qualifié le bitcoin comme investissement alternatif, un changement de ton clair par rapport à l’actif. La position de choix du pays dans le développement et l’adoption d’une monnaie nationale digitale n’y est surement pas étrangère.

Les cryptomonnaies DOGE et SafeMoon semblent absolument partout sur les réseaux sociaux présentement, si bien qu’on nous a demandé à plusieurs reprises ce que nous en pensions. Très peu de bon du côté fondamental et certainement pas une opportunité, du moins pour le fonds. Sans y aller d’une analyse détaillée, il apparaît bon de mentionner que DOGE est une crypto née d’une blague, à offre infinie, avec 10 000 jetons créés chaque minute. On parle donc d’une cryptomonnaie inflationniste qui, de surcroît, ne fait l’objet d’aucun développement tangible. C’est d’autant pis pour SafeMoon, dont la majorité des jetons demeure dans les mains de son créateur. Ce dernier pourrait tirer le tapis à tout moment, faisant fortune et laissant de nombreux détenteurs de jetons sans valeur aucune. Bref, s’il n’est pas impossible qu’une personne puisse profiter d’un bon synchronisme et ainsi effectuer un profit à court terme dans l’aventure, il nous apparaît à tout le moins nécessaire d’inciter à la prudence extrême.

Parlons finalement des prix et du portrait technique en conclusion de cette communication. Nous avons assisté à une assez forte correction dans la nuit de samedi à dimanche, le prix passant de plus de 60 000 $ à un plancher de 51 500 $. Une panne de courant majeure en Chine a semblé être la bougie d’allumage à une correction qui s’est rapidement intensifiée par une liquidation record de 10 milliards de dollars de contrats à terme. Cela démontre que le sentiment était extrêmement haussier, la majorité des investisseurs à marge étant en position longue. Le record précédent de liquidations s’établissait à 5.8 milliards le 23 février dernier. Du lot de dimanche, 9.3 milliards, soit 90% des liquidations, sont le résultat d’un appel de marge. Voilà qui nettoie et rééquilibre un marché d’un coup sec!

 

«Sur Binance, la chute a été si importante que vous avez pu acheter des contrats à terme à long terme à des prix bien inférieurs à ceux du marché spot», explique Adam Cochran, un associé de Cinneamhain Venture, dans un tweet. «Alors que les [marchés] spot ont plongé à 51 000 dollars, les contrats à terme s’échangeaient dans les 40 000 dollars. »

La situation s’est depuis normalisée. Il faut dire que le volume bas du weekend a amplifié le mouvement. «Le fait que nous ayons vu un fort intérêt d’achat près de la marque psychologique des 50 000 dollars devrait être un soulagement pour les bulls du bitcoin après le plongeon du week-end» ajoute Ipek Ozkardeskaya, analyste principal chez Swissquote Bank.

Si le prix a fermé pour la première fois depuis plusieurs mois légèrement sous la moyenne mobile sur 50 jours, un indicateur d’incertitude à court terme, il n’en demeure pas moins qu’il y a un support d’une importance capitale à 52 000 $ / 53 000 $ qui devrait maintenir la tendance haussière, soit la valeur nécessaire pour conserver la capitalisation totale du 1000 milliards de dollars. «Ce retour à un prix plus bas a créé une validation de prix incroyablement forte pour le Bitcoin autour du plafond de 1000 milliards de dollars. La dernière fois, 14% de l’offre a dépassé ce plafond», a écrit le statisticien Willy Woo. «Il s’agit d’une ligne dans le sable clé imprimée dans la découverte du prix du BTC, une zone de soutien immense.»

Parmi les altcoins, c’est ETH qui continue d’impressionner. Le ratio d’un ETH pour un bitcoin dépasse actuellement le 0.043, si bien que si le bitcoin est à environ 8 000 $ de son sommet historique au moment d’écrire ces lignes, ETH n’est plus qu’à 5% de hausse d’égaler le sien. Le Fonds Rivemont crypto n’est évidemment pas sur les lignes de côté à observer cette tendance. La majorité des capitaux du fonds sont en effet désormais exposés à ETH plutôt qu’au bitcoin.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.        

Les renseignements présentés le sont en date du 21 avril 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!