semaine 176

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

La semaine s’est amorcée par l’annonce des résultats financiers du premier trimestre de Tesla. Qu’est-ce que cela a à voir avec les cryptomonnaies? Beaucoup, en fait, depuis que l’entreprise a annoncé avoir converti une partie de sa trésorerie en bitcoins, tout comme désormais accepter les paiements en cryptomonnaies pour la vente de ses véhicules. Qu’avons-nous donc appris?

Tout d’abord, que l’entreprise disposait de 2.48G$ de dollars américains en bitcoins sur son bilan en date du 31 mars 2021. De plus, Tesla a enregistré un gain net de 101 millions de dollars sur les actifs numériques au cours du trimestre, basé sur des gains réalisés de 128 millions de dollars grâce aux ventes, et 27 millions de dollars de pertes de valeur sur son investissement en bitcoin au cours de la même période. Le bitcoin est le seul actif numérique détenu par l’entreprise.

Tesla a donc vendu 272M$ de bitcoins, soit 10% de ses avoirs. Il n’en fallait pas plus pour que certains détracteurs du bitcoin affirment que l’entreprise « pump » l’actif crypto pour ensuite le vendre à profit et faire fortune. Le tout, bien sûr, au détriment des autres investisseurs. Elon Musk a vraisemblablement été piqué au vif par ces affirmations, y répondant personnellement :

« Je n’ai vendu aucun de mes bitcoins. Tesla a vendu 10 % de ses avoirs essentiellement pour prouver la liquidité du bitcoin comme alternative à la détention de liquidités au bilan. »

Voilà qui est intéressant. En effet, la vente de Tesla n’a eu aucune incidence tangible qui démontrerait quelconque problème de liquidité du réseau. Pas que les experts en doutaient! Plus intéressant encore, on apprend par le fait même que Musk détient personnellement des cryptoactifs, une information jusqu’alors inconnue.

Parlant d’entreprises ajoutant le bitcoin à leur bilan, le géant du jeu vidéo japonais Nexon emboite le pas. L’entreprise a en effet annoncé avoir procédé à l’achat de 1 717 BTC pour 100M$. Owen Mahoney, président et directeur général de Nexon, a déclaré : « Notre achat de bitcoin reflète une stratégie disciplinée visant à protéger la valeur pour les actionnaires et à maintenir le pouvoir d’achat de nos actifs liquides.»

Alors que son PDG exprimait publiquement son dédain envers le bitcoin il y a quelques années à peine, voilà que JP Morgan s’apprête à lancer un fonds activement géré de cryptomonnaies. Si vous ne pouvez les battre, rejoignez-les! Le fonds pourrait accepter ses premiers investissements dès l’été.

Visa a aussi tenu son appel de résultats trimestriels hier. Pendant ce dernier, le PDG Al Kelly a insisté sur le fait que l’entreprise s’apprêtait à intégrer l’industrie des cryptomonnaies de très grande façon. «Nous nous concentrons donc sur cinq opportunités différentes que nous voyons dans cet espace et je dirais que c’est un espace dans lequel nous nous penchons de manière très importante. Je pense que nous sommes extrêmement bien positionnés», a déclaré M. Kelly lors de la conférence téléphonique. Il ajoute que «Nous discutons avec les banques centrales de l’importance du partenariat public/privé et, en particulier, de l’importance de l’acceptation, car pour que ces monnaies numériques des banques centrales aient de la valeur, elles doivent être sécurisées dans l’esprit des consommateurs. C’est un aspect sur lequel nous avons une longue expérience et sur lequel nous pouvons donc aider. Ensuite, il est évident qu’elles doivent avoir une certaine utilité».

Parlant de cartes de crédit, soulignons que l’échange Gemini s’apprête à lancer la sienne en partenariat avec Mastercard. L’entreprise offrira un retour sur dépense de 3% sous forme de cryptomonnaies. La carte de crédit sera émise par l’institution bancaire en ligne WebBank. Elle devrait être lancée l’été prochain et aurait déjà reçu plus de 140 000 signatures de clients en attente.

Quelle fut l’action sur les marchés au cours des sept derniers jours? Nouvelle semaine menée par Ethereum parmi les cryptomonnaies à plus fortes capitalisations. En effet, si le bitcoin s’est bonifié de 2.6% au cours de la semaine s’étant terminée hier, c’est une performance de plus de 14% qu’enregistra ETH. Les investisseurs du fonds Rivemont crypto en ont fortement profité cette semaine encore, la majorité des capitaux y étant exposés.

Si le développement d’innombrables applications décentralisées suffit certainement à expliquer cet engouement, soulignons néanmoins l’intéressante nouvelle nous apprenant que la banque européenne d’investissement vient d’émettre des obligations digitales programmées sur le réseau ETH. La BEI va émettre une obligation numérique de 100 millions d’euros sur deux ans, dont la vente sera dirigée par Goldman Sachs, Banco Santander et Société Générale, selon les analystes de Bloomberg.

Relativement au bitcoin finalement, l’actif a repassé au nord de mille milliards de capitalisation après avoir perdu ce seuil pendant environ 72 heures. Nous sommes d’avis que l’actif se trouve en zone d’incertitude et qu’il en sera ainsi tant que le prix consolidera entre le bas touché cette semaine et les deux moyennes mobiles clés autour de 57 500 $. Si nous pouvons rester un certain moment dans ce canal, le prochain mouvement d’ampleur devrait être décisif pour la tendance à moyen terme des prix.

Comme à chaque fin de mois, les prochains jours pourraient faire l’objet d’une volatilité accrue sur les marchés. En effet, 4.2 milliards d’options du bitcoin arrivent à expiration vendredi. Le point de « douleur maximale » se trouve autour de 54 000 $, soit le prix auquel les détenteurs des options perdent le plus au profit des vendeurs de ces mêmes dérivés.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.     

Les renseignements présentés le sont en date du 28 avril 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!