semaine 178

Rivemont est le gestionnaire de portefeuille responsable des décisions d’investissement pour le Fonds Rivemont crypto.

Ce mercredi s’est amorcé avec la publication des données des prix à la consommation aux États-Unis. L’indice a bondi de 4.2% alors que les estimations croyaient plutôt à 3.6%. Cette hausse annuelle s’explique principalement par le dernier mois, ce dernier ayant enregistré une hausse de 0.8% contre un seuil de 0.2% prévu. Bref, l’inflation est en hausse, un scénario attendu avec les injections massives de capitaux dans le cadre des plans de soutien à l’économie de la Fed.

La relation entre l’inflation et le bitcoin est naturelle. En effet, la cryptomonnaie est de nature déflationniste, offrant justement une protection contre la perte du pouvoir d’achat des monnaies fiat inflationnistes. Ce rôle qu’on réserve historiquement à l’or s’applique donc du coup tout aussi bien à l’or digital. Une hausse de l’inflation devrait du coup être profitable au marché des cryptomonnaies. Logique implacable…  sur papier.

Ce sujet fait l’objet de nombreuses discussions internes d’analyse dans le développement des scénarios plausibles de l’évolution des marchés. Le contexte semble aujourd’hui bon pour présenter un portrait alternatif de l’effet de telles données d’inflation. Il s’agit d’une position rare de la part des analystes crypto, mais que nous croyons de notre côté tout à fait plausible.

Le marché haussier des cryptomonnaies, tout comme celui des actifs boursiers, s’inscrit dans cette vague d’injection des liquidités jumelée avec des taux d’intérêt plancher. Une hausse de l’inflation, c’est une hausse des taux d’intérêt au prochain virage. C’est aussi par le fait même un signal d’arrêt des programmes d’injection de liquidités afin de ne pas exacerber le problème. Comme on l’a vu avec la réaction du Nasdaq sur l’annonce ce matin, cela crée une vague d’incertitude face aux actions de croissance.

Or, force est de le constater, à quoi le bitcoin est-il corrélé cette dernière année? L’or ou le Nasdaq? Ce dernier, sans l’ombre d’un doute. C’est dans la croissance du secteur technologique qu’est né le marché haussier du bitcoin. Pourquoi, du coup, la logique papier reprendrait-elle le dessus? Ce n’est pas parce qu’elle plaît plus au narratif souhaité qu’elle est pour autant la plus plausible. Une hausse de l’inflation peut avoir des conséquences qui mettront fin à la folie haussière de l’ensemble des actifs et, si tel devait être le cas, le bitcoin pourrait bien subir le même sort.

Quoi qu’il en soit, cette logique n’en est aujourd’hui qu’au stade spéculatif. Nous sommes loin d’un courant d’hyperinflation et les effets sur les marchés aujourd’hui sont très légers, pour ne pas dire à peu près nuls. Certainement rien pour tirer des conclusions. L’analyse, c’est l’évaluation de tous les scénarios pour jauger de leur plausibilité respective. Nous voulions vous partagez l’une des nôtres que vous ne lirez probablement pas sur les sites dédiés aux cryptomonnaies exclusivement.

Stanley Druckenmiller, l’un des meilleurs courtiers des marchés monétaires de l’histoire, s’est prononcé sur cette même dynamique cette semaine. Relativement à l’impression massive de nouveaux dollars, ce dernier a affirmé sur les ondes de CNBC qu’il était «plus probable qu’improbable» que le dollar américain perde son statut de monnaie de réserve mondiale d’ici 15 ans. On dit souvent que d’investir dans les cryptos, c’est de « shorter » le dollar. Ce dernier abonde aussi dans ce sens. En effet, Druckenmiller ne voit pas de sitôt une autre monnaie fiduciaire capable de jouer le rôle de médiation universelle du dollar. Il pense plutôt que «le remplacement le plus probable» du dollar serait un «système de grand livre dérivé de la cryptographie». Bref, la chaîne de blocs.

La semaine s’étant conclue hier a une fois de plus été marquée par une forte hausse de l’Ethereum. Toujours une excellente nouvelle pour nos investisseurs alors qu’environ 70% des capitaux du fonds y sont exposés! En effet, si le bitcoin a progressé de 6.6% de mercredi à mardi, la hausse atteint plutôt 28.9% pour ETH. Un scénario qui se répète par les temps qui courent.

Qu’est-ce qui explique cette hausse soudaine et prononcée du cryptoactif? Si nous ne pouvons réduire une dynamique complexe à un seul élément, il apparaît néanmoins évident avec les données disponibles que c’est un véritable jeu d’offre et de demande en plein déséquilibre. Ce graphique sur trois mois montre en effet à quel point le prix progresse à mesure que l’offre d’ETH ne cesse d’être réduite. Bref, il n’y a pas assez d’Ethereum disponible au prix actuel pour combler la demande des investisseurs qui eux, ne cessent de retirer ces derniers des échanges. Où se trouvera ce point d’équilibre? Personne ne peut prétendre le savoir, le prix étant en véritable zone de découverte actuellement.

Cette nouvelle hausse a permis à l’Ether d’atteindre une capitalisation de plus de 500 milliards de dollars. Cela le place au-dessus de JPMorgan et Visa. Faut-il rappeler que ce n’est qu’en décembre dernier que le bitcoin a passé ce même seuil, avant de toucher celui de 1000 milliards en février? L’Ethereum a le vent dans les voiles et s’il faut en croire Greg Magadini, PDG de Genesis Volatility, la capitalisation future du marché de l’ETH à 1 000 milliards de dollars est une «évidence».

Parlant du vent dans les voiles de l’industrie des cryptomonnaies, soulignons que Coinbase vient de dépasser TikTok comme plus populaire application de l’Apple Store. Coinbase est actuellement l’application la plus populaire aux États-Unis, devant TikTok, YouTube, Facebook, Instagram et l’application de trading Robinhood. Cash App, qui permet aux utilisateurs d’envoyer de l’argent et d’acheter des bitcoins, occupe la 12e place.

Le géant technologique américain Palantir Technologies pourrait être le prochain à ajouter le bitcoin sur son bilan. C’est en effet ce qui fut annoncé lors du dévoilement de ses résultats financiers cette semaine. Le PDG a aussi affirmé que l’entreprise pourrait ne pas se limiter au bitcoin. L’action de l’entreprise est en forte chute en ces débuts de 2021. Une telle décision financière pourrait-elle renverser cette tendance?

Concluons avec un court retour sur notre analyse de la folie entourant DOGE et de sa signification sur les marchés. Nous nous posions alors la question à savoir s’il s’agissait d’un véritable mouvement social ou plutôt d’une vague irrationnelle de spéculation. Si le prix de l’actif a sans surprise chuté après la présence d’Elon Musk en faisant mention à Saturday Night Life samedi, on ne peut certainement pas parler d’effondrement. Le jeton s’échange en effet autour de 0.50$ / pièce, une fortune considérant la capitalisation du DOGE. Toutefois, à la question sur la spéculation, nous avons certainement une partie de réponse. En effet, des fortunes se jettent présentement sur des projets vides entièrement loufoques tels que SHIB, AKITA, KISHU, ELONGATE ou tout autre jeton à saveur canine ou dans l’air du moment. Là, il n’y fait plus aucun doute, nous sommes carrément dans les zones de pump and dump. DOGE aura-t-il un sort différent? Le jury est toujours réuni à cet effet.

Quitte à nous répéter, le portrait technique nous apparaît identique à ce qu’il est depuis plusieurs semaines. Nous ferons donc court. Le bitcoin demeure en pleine zone de consolidation sur ses moyennes mobiles clés. Pendant ce temps, la saison des altcoins se poursuit, avec ETH en tête pour celles à forte capitalisation. Rien n’indique un renversement de cette même tendance pour l’instant.

Les Investissements Rivemont, gestionnaire du Fonds Rivemont crypto.   

Les renseignements présentés le sont en date du 12 mai 2021, à moins qu’une autre date ne soit mentionnée, et à titre d’information seulement. Ils proviennent de sources que nous jugeons fiables, mais non garanties. Il ne s’agit pas de conseils financiers, juridiques ou fiscaux. Les investissements Rivemont ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements, ni des pertes ou dommages subis.

EN LIRE DAVANTAGE

RECEVEZ LE BULLETIN PAR COURRIEL CHAQUE SEMAINE

S'abonner maintenant

Et soyez les premiers à lire le résumé hebdomadaire du gestionnaire du fonds Rivemont Crypto relativement aux développements et opportunités de l'industrie canadienne des cryptomonnaies!